Nos propositions pour changer « Parcoursup »

Pracoursup

Nous, enseignants, PsyEn, lycéens, étudiant(e)s faisons 10 propositions pour transformer l’attribution des places dans l’enseignement supérieur. Ces propositions sont dans les mains des acteurs de parcoursup: ils peuvent agir sans attendre inutilement les actions des gouvernements.

Proposition1

Rendre publiable les algorithmes locaux » pour pouvoir faciliter les choix des élèves grâce à un outil de préclassement en ligne dès le mois de janvier.

Proposition 2

Informer les candidats de leur position dans le classement pour l’ensemble des candidats de chaque formation à l’annonce des résultats (et ainsi interdire la réponse « refusé » sans autre information qui met de côté les candidats éloignés dans le classement. Ainsi le candidat, même très loin dans le classement, a une info précieuse pour l’année suivante).

Proposition 3

Laisser visible l’avancement des classements après la fin de la phase complémentaire (juillet, aout, septembre).

Proposition 4

Mettre en ligne l’état de remplissage des formations durant l’année pour mettre en avant les démissions.

Proposition 5

Permettre aux « sans facs » d’intégrer durant l’année les places issues des abandons. (même tardivement, afin de valider des matières et pouvoir se représenter l’année suivante)

Proposition 6

Empêcher la discrimination positive des boursiers possible actuellement dans l’outil (on peut notamment l’empêcher dès cette année grâce à la proposition 2)

Proposition 7

Ajouter une étape d’échange des places: les candidats ayant obtenu une place peuvent refaire des vœux indépendamment du choix des formations et obtenir une meilleure satisfaction.

Proposition 8

Au deuxième tour de « Parcoursup » les propositions ne sont plus données aux candidats qui ont déjà eu une place. On accélère la procédure, les candidats ayant toujours la possibilité d’obtenir une autre place grâce à la proposition 7.

Proposition 9

Interdire toute hiérarchisation des voeux avant les résultats afin de ne pas entamer le droit au choix des études supérieures.

Proposition 10

Rendre publique les données afin de pouvoir faire un état des lieux du nombre de places, des formations en tension, notamment avec les données issues des propositions 7 et 4 ( en évitant de ne les rendre accessibles qu’à une poignée de chercheurs)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *